Centre de Méditation
Kadampa France

« C’étaient de vraies vacances spirituelles et reposantes »

juin 2016 | Autres

Carine, habite en Belgique et a commencé à suivre les enseignements à Tournais il y a 18 mois dans une annexe du centre Yéshé à Lille. Elle va parfois au centre de Lille pour participer à des demi-journées d’enseignements. Malgré un handicap moteur de naissance qui s’est aggravé suite à la maladie de Lyme, elle a souhaité venir en séjour découverte au CMK France pour 3 semaines. Son exemple de patience et de gentillesse en a touché plus d’un au CMK.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de venir au CMK ? 

Dans un premier temps c’est la découverte du Bouddhisme qui me plaisait et les personnes qui suivent les enseignements à Tournais et à Lille m’ont parlé du CMK France. Je me sentais dans une état d’épuisement et je n’avais pas spécialement envie d’aller dans une maison de convalescence. L’idée m’est venue de venir ici. Et je ne regrette pas du tout.

Qu’est-ce que ton séjour t’a apporté ? 

Il m’a permis de me poser, de prendre du recul, de réfléchir, d’approfondir ma pratique, d’affiner ma compréhension des enseignements, de faire de merveilleuses rencontre sur le plan humain, de me rendre utile, d’aider les autres personnes et la communauté au travers de la formule découverte. J’y ai trouvé écoute, ouverture d’esprit et bienveillance ainsi que calme, sérénité et apaisement ce qui m’a permis de me ressourcer pleinement. Je me suis beaucoup rapprochée de Gyalmo une résidente. Nos handicaps nous ont rapprochées même s’ils sont différents. C’est très riche de pouvoir partager avec une autre personne porteuse d’un handicap. On se sent compris et écouté et ça fait du bien. On a aussi partagé nos expériences, nous nous sommes soutenues mutuellement : par des échanges, elle m’a permis d’approfondir ma pratique et ma compréhension des enseignements et moi de lui faire découvrir des alternatives médicales.

En dehors des heures que tu donnais pour aider le CMK, que faisais-tu ? 

Après le repas de midi, tous les jours je faisais une sieste en général jusqu’à 16h30. Je n’ai pas fait de balade dans les environs. Avec mon fauteuil cela n’est pas évident. Il y a des moment où je restais dans le café pour discuter avec les personnes, parfois je lisais aussi. Je trouve que c’est très enrichissant de pouvoir parler de la pratique spirituelle quand on est tous ensemble. Je débute et c’est toujours bien d’entendre l’expérience et le vécu des personnes qui ont plus d’expérience. Comme je disais, c’est par le biais de discussions entre autre que j’ai pu affiner mes compréhension ou en posant des questions aux autres.

Est-ce qu’il y a des enseignements qui t’ont plus touchée que d’autres ? 

J’ai découvert pour la première fois la cérémonie du powa et la prise des préceptes. J’ai aussi fait deux séances de la retraite Mindfulness. Ce qui m’a le plus interpelé c’est la retraite sur l’épuisement qui s’est révélée très intéressante, puissante et efficace. Je sens que cela me sera très utile dans ma vie quotidienne. Jikgyob a donné plein d’exemples de la vie, concrèts et très parlants. Je suis sure que chaque personne s’est retrouvée dans chaque exemple qu’elle a donné. Pour moi c’étaient de vraies vacances spirituelles et reposantes, c’était tout à fait ce dont j’avais besoin. Je reviendrai !

À lire aussi…

Fiona, en séjour d’entraide

Comment as-tu découvert le CMK France ? J'étais en collocation au Mans, et, avec mon colocataire, on mettait en location une de nos chambres. Un moine a loué la chambre pour assister au festival international d'automne en 2015, qui avait lieu au CMK France. Sa...

lire plus